Taille de la lettre:

KÉRATOCÔNE

QU’EST-CE QUE LE KÉRATOCÔNE?

Le kératocône est une dégénération de la cornée (première lentille de l’œil) qui mincit, se courbe et déforme évitant une fonction correcte de celle-ci, donnant lieu à une altération importante de la vision dû à l’astigmatisme qu’elle provoque. Elle débute tôt, à l’adolescence, et peut avancer jusqu’à l’âge de 30-35 ans. Habituellement un kératocône qui se présente à l’âge adulte (40 ans) n’avance pas et demeure stable.

Progresión del queratocono

A gauche, une cornée normale. Au centre, un kératocône dans sa phase intermédiaire, et à droite un kératocône dans sa forme avancée.

Topographie d’un patient avec kératocône.

POURQUOI LE KÉRATOCÔNE SE PRODUIT-IL?

L’étiologie de cette pathologie est multifactorielle. Dans certains cas, il existe une prédisposition génétique, et dans d’autre, il apparait sans avoir aucune relation avec l’hérédité. Le facteur de risque le plus important, pour favoriser l’apparition d’un Kératocône, est le fait de se frotter les yeux. Tout enfant ou adolescent qui se frotte fréquemment et fortement les yeux doit être averti qu’il ne doit pas le faire et doit aller chez un ophtalmologue afin de connaitre et essayer de traiter la cause sous-jacente du picotement. Dans d’autres cas, le kératocône est en relation avec des pathologies générales comme la dermatite atopique, le syndrome de Marfan, le syndrome de Down, etc…

Se frotter les yeux : Un facteur important du développement du kératocône.

COMMENT LE KÉRATOCÔNE AFFECTE-T-IL LA VISION?

Il existe divers stades de gravité. Depuis l’asymptomatique, jusqu’à la perte brusque de vision. Le plus souvent c´est une diminution progressive de la vision dans le temps en relation avec la déformation de la cornée, conséquence de l’augmentation de l’astigmatisme de celle-ci. Réalisez ce test pour savoir si vous avez de l’astigmatisme.

COMMENT TRAITE-T-ON LE KÉRATOCÔNE?

Selon la gravité du cadre il existe différents traitements :

– Lunettes ou lentilles de contact rigides, perméables au gaz pour les cas qui débutent ou stationnaires.
– Réticulation du collagène avec des rayons ultra-violets ou cross-linking pour essayer de freiner l’avancée du kératocône.
– Des anneaux intra-cornéens pour essayer de modifier la forme de la cornée et réduire l’astigmatisme.
– Dans les cas très avancés, la seule solution est la greffe cornéenne qui peut être laminée (DALK) ou complète (kératoplastie pénétrante)

Aspect d’un œil opéré avec un anneau intra cornéen.

Aspect d’un œil opéré d’une greffe de cornée.